Affichage des articles dont le libellé est tailoring. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est tailoring. Afficher tous les articles

lundi 12 janvier 2015

Caban 08 2013 144 (4) suite et fin

Avant tout Bonne année à tous!!!
Ce début d'année ne commence pas sous les meilleurs hospices et le semaine dernière fut éprouvantes pour beaucoup, mais sans oublier ce qui vient de passer la vie doit continuer.
Je ne m'attarde pas donc pas plus longtemps sur ce qui est derrière nous et je me concentre sur le présent.

Avec beaucoup de mal j'ai enfin terminé le caban de mon fils.
Pas facile de photographier un vêtement sombre en intérieur, mais les jours sont courts et ne me permettaient de faire des photos extérieures.
Voici ce que cela donne sur Héléna :
Vue de dos. J'ai surexposé les photos pour faire ressortir les détails.
Gros plan sur les pattes de boutonnage des manches qui montre aussi les boutons. Je suis restée fidèle à l'esprit caban et j'ai opté pour des ancres marines (mercerie Homo Roussel, Rouen)
Le col dont je ne suis pas peu fière et sur lequel j'ai passé un temps certain :

 Il faut dire que le drap de laisse fut une merveille à travailler malgré son épaisseur. Je l'avais acheté chez Sacrés Coupons (Paris) qui me l'avaient vendus pour un tissu spécial caban. A vrai dire ce drap est plutôt un feutre de laine. Je ne sais pas de quoi sont faits les vrais cabans de marins et j'espère que celui-ci affrontera bien les intempéries. Tout ce que je sais c'est que le prix m'a paru très raisonnable.
Passons à la doublure :
Montage en fourreau :
Coupon chiné chez Emmaüs et en quantité insuffisante pour tout le caban. Qu'à cela ne tienne. J'ai déniché sur mes étagères un coton rayé très semblable à la mignonette qu'on utilise traditionnellement pour les manches des vestes d'homme.
Le résultat est assez chic isn't it.
Pour finir je m'attarderai un peu sur le travail de la tête de manche :
On voit que la tête est entièrement entoilée et renforcée.
Pour résorber l'embu au cours du montage sur l'emmanchure j'ai utilisé une bande de lainage coupé dans le biais. entoilage prélevé dans une vieille cravate :
C'est la première fois que je testais cette méthode expliqué dans mon Tailoring Guide
Et ce n'est pas la dernière car moi qui déteste froncer les têtes de manches, j'ai trouvé la parade. Le temps me manque pour poster un tuto, mais je suis sûre qu'on trouve cette méthode expliquée sur la toile.
Pour finir j'ai rembourré la couture de montage avec du molleton à la Annne Rowley. Et voilà le travail :

Elle est pas belle ma manche ?
Dommage quand même que dans ma précipitation, j'ai oublié de coudre une poche intérieure pour le portable de mon Victor. Ce sera pour la prochaine fois. Jamais 2 sans trois. Le pire c'est que mon mari me réclame lui aussi un caban. Mais là c'est une autre paire de manches, l'année prochaine peut-être.

lundi 4 avril 2011

Hooded pea jacket Burda 08-2009-142 (3) Poche à Patte Montée

Col tailleur

I know I named this post "Poche à Patte Montée" approximately translating "single welt pocket" and the 1st photo shows a notched collar. Honestly I could not wait any longer to show you my fist ever real notched collar. I must say I am very proud of it. It took ages to be sewn but if not perfect it still suits my standard for the moment.

And from now on I am switching to French as "chose promise, chose due". 

Suite de mes aventures avec ce caban Burda. 
Comme je le lis souvent au fil de mes promenades sur les blogs de coutures, je ne suis pas la seule à m'y reprendre à plusieurs fois avant de réussir à décrypter les explications des magazines Burda.

Voici donc une illustration de la poche à patte montée telle qu'elle est expliquée pour ce modèle.
Passepoil de la poche bâti
1/ Plier la patte en deux pour superposer ses grands bords, l'endroit à l'extérieur (bâtir)




2/ Piquer la patte endroit contre endroit sur le devant. (piquer très exactement sur la ligne de montage, ni avant, ni au delà)








 3/ Épingler le fond de poche en tissu sur l'autre ligne de montage endroit contre endroit.













 4/ La patte et le fond de poche tissu piqués avant ouverture de la fente.














5/ Fendre dans la longueur entre ces 2 coutures. A chaque extrémité de la fente, entailler en biais vers les extrémités de coutures. Attention à ne pas sectionner la patte et le fond de poche.










6/ Glisser le fond de poche sur l'envers du devant par la fente.














7/ Repasser la couture du fond poche (vue de l'endroit).
















8/ Piquer un fond de poche en doublure sur la couture de montage de la patte.     



























9/ Les deux fonds de poches sont rabattus sur l'envers.



























10/ Replier et glisser sur l'envers les petits triangles, les coudre sur les fonds de poche.













11/ Piquer les fonds de poches l'un sur l'autre.
















12/ Repasser sur l'endroit.















13/ 

les 2 devants avec les poches terminées

Les deux poches montées sur les devants.

samedi 2 avril 2011

Hooded pea jacket Burda 08-2009-142 (2) Interfacing

Suite de mes aventures... le dernière fois j'ai parlé de la doublure. Sur la photo, ci-dessous la voici telle qu'elle se présente prêt à être posée.

To start where I stopped last time, here's a picture of the finished lining.


Now, though the jacket is not finished I am progressing slowly but steadily.
I am not born organized, consequently my progression is daily interrupted by some amendments of my basic plans or by some book consulting or some googling concerning a sequence that I am not mastering and that Burda fails to explain clearly.

For today, let's concentrate on  interfacing. Parlons de l'entoilage.

I used a fusible tricot interfacing suitable for medium weight fabric with some stretch.

To pre-shrink interfacing, I soaked it in hot (not boiling hot, but tab hot) clear water for about 20 minutes and let it dry.

Méthode pour thermocoller l'entoilage : ( en anglais uniquement et je m'en excuse, mais je n'ai pas beaucoup de temps. Si vous voulez la traduction envoyez-moi un mail)
I think that I found a way to fuse inferfacing that works and can be used with most fusable interfacings.
Once the interfacing has been pre-shrunk and is dry, set your iron on wool.
Lay the piece of fabric to interface on the board, wrong side up and steam iron it with as much as steam as possible.
Lay the interfacing on it making sure to turn the glued side on the fabric.
Water spray it with a  spray bottle, it helps to set the interfacing in place.
Cover the whole thing with a damp thin pressing cloth and strart pressing from the middle.
I said pressing, not ironing. Lift your iron as you move towards the edges overlapping where  you were and counting to 10 each time.
Once you've done the whole piece turn it upside down. I mean the right side face up and do the same overlapping pressing movements. Make sure the fabric is protected by a cloth. You may use the steam of your iron too.
Last, lay the interfaced piece of fabric rest until it is thouroughly  cool.
Admire you perfectly sealed interfacing with no bubbles.

This works for me but make sure to always test before on a scrap of the fabric you want to use.

For the most part, I followed Burda's instructions concerning the pieces to interface.
The change I made, were adding some more interfacing in the shoulder area on both of the front and back pieces and around the back neck area. I also interfaced the upper collar, change the undercollar (this point will be fully dealt with later on).
entoilage devant

All hems are interfaced.
entoilage dos
When interfacing a hem, make sure to fuse the whole hem allowance and about 3/8 in. above the hemline. (Thank you Kathleen)

I also added an extra layer of interfacing in the lapel area as recommended by my tailoring guide for a soft roll line.
Then the roll line was steamed without pressing a crease with a damp terry towel tucked under as a pad. To permanently set the lapel, I let it dry overnight.

Interfacing is certainly not the most exiting part in the process of making a somewhat tailored garment, but it certainly is crucial though not visible.

To make it less tedious you have to try blockfusing. I owe to loyalty to credit Sherry for this input and if you never heard of blockfusing you must read her fantastic tutorial. For my part I block fused the upper collar and the facings.
Upper collar blockfusing 1

That's all for today folks.
Hopefuly reading me has been helpful and not to tiresome.
This jacket gives me a lot of work and pleasure too. I use this blog as diary. Plus, it makes me practicing my English.
The problem with English and the funny part, is that the more I develop my knowledge of sewing vocabulary, the more I forget about French terms. But that's another story.

mercredi 9 février 2011

O'MAST : Les secrets de l'élégance masculine à l'italienne


O'MAST from Kid Dandy on Vimeo.

Pour celles et ceux qui n'auraient pas encore vu les extraits de ce documentaire consacré aux tailleurs napolitains (dans une autre vie je veux être et tailleur et napolitain) et pour moi pour que je n'ai pas besoin de chercher à droite et à gauche quand je voudrais me faire plaisir.

La musique est de Allessandro Cerino

vendredi 8 janvier 2010

Boutonnières style Chanel


Posted by Picasa
Voici le résultat de mes essais de boutonnières pour ma veste Chanel que j'ai réalisés d'après les recommandations de Claire Schaeffer données dans Couture Sewing Techniques

Ces boutonnières ont pour originalité de se présenter comme une boutonnière exécutée au point de boutonnière sur l'endroit et passepoilée sur l'envers. Ceci pour que l'envers soit aussi esthétique que l'endroit.
Autant vous dire que ce ne fut pas une mince affaire et qu'un essai se révèle indispensable.
Si ce n'est pas parfait, je suis assez satisfaite du résultat.
Ce qui me plait, malgré le tissu pas d'effilochage, c'est magique. L'astuce, appliquer de la cire de bougie chaude au moyen d'une lame de couteau sur les fentes de la boutonnière avant que celles ci ne soient surfilées.
Ce que j'aime moins c'est le fil utilisé. J'ai pris ce que j'avais sous la main, du fil a quilter.
Il faut utiliser ce qu'on appelle buttonhole twist en anglais (fil spécial boutonnière), malheureusement je sais que ce genre de fourniture est introuvable sur Rouen. Le rendu est donc un peu "maigre", j'essaierai peut-être avec du coton à broder si j'ai la bonne couleur (écru) à disposition. Je vous remercie d'avance pour vos suggestions et vos avis.

J'utiliserai ces boutonnières pour les fentes des manches. Elles sont doublées avec une parmenture contrastée et non avec la doublure. A cet effet j'ai prévu d'utiliser cette laine foulée assez épaisse dont j'aime la couleur. C'est vrai que sont épaisseur ne la rend pas facile à utiliser pour ce genre de détail et c'est aussi pour cette raison que j'ai voulu faire un essai avant de me lancer. Je pense cependant cela donnera du poids à la manche et lui permettra de mieux tomber. Une autre caractéristique des vestes Chanel c'est que les fentes au bas des manches sont réellement fonctionnelles avec de vraies boutonnières. Les photos ci dessous trouvées sur un blog de tailleur homme  seront plus parlantes.

 
 Pour en finir avec mes histoires de boutonnières voici un gros plan d'une veste Chanel trouvé ici il s'agit d'un modèle certainement très ancien, je pense qu'il est tiré Behind the seams : The Schaeffer Collection Vol I : CHANEL, réalisé en collaboration avec le très talentueux David Page Coffin dont je vous ai déjà parlé.
 
 

Parting shot : Ici aussi la neige est tombée