Affichage des articles dont le libellé est en-cours. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est en-cours. Afficher tous les articles

lundi 4 avril 2011

Hooded pea jacket Burda 08-2009-142 (3) Poche à Patte Montée

Col tailleur

I know I named this post "Poche à Patte Montée" approximately translating "single welt pocket" and the 1st photo shows a notched collar. Honestly I could not wait any longer to show you my fist ever real notched collar. I must say I am very proud of it. It took ages to be sewn but if not perfect it still suits my standard for the moment.

And from now on I am switching to French as "chose promise, chose due". 

Suite de mes aventures avec ce caban Burda. 
Comme je le lis souvent au fil de mes promenades sur les blogs de coutures, je ne suis pas la seule à m'y reprendre à plusieurs fois avant de réussir à décrypter les explications des magazines Burda.

Voici donc une illustration de la poche à patte montée telle qu'elle est expliquée pour ce modèle.
Passepoil de la poche bâti
1/ Plier la patte en deux pour superposer ses grands bords, l'endroit à l'extérieur (bâtir)




2/ Piquer la patte endroit contre endroit sur le devant. (piquer très exactement sur la ligne de montage, ni avant, ni au delà)








 3/ Épingler le fond de poche en tissu sur l'autre ligne de montage endroit contre endroit.













 4/ La patte et le fond de poche tissu piqués avant ouverture de la fente.














5/ Fendre dans la longueur entre ces 2 coutures. A chaque extrémité de la fente, entailler en biais vers les extrémités de coutures. Attention à ne pas sectionner la patte et le fond de poche.










6/ Glisser le fond de poche sur l'envers du devant par la fente.














7/ Repasser la couture du fond poche (vue de l'endroit).
















8/ Piquer un fond de poche en doublure sur la couture de montage de la patte.     



























9/ Les deux fonds de poches sont rabattus sur l'envers.



























10/ Replier et glisser sur l'envers les petits triangles, les coudre sur les fonds de poche.













11/ Piquer les fonds de poches l'un sur l'autre.
















12/ Repasser sur l'endroit.















13/ 

les 2 devants avec les poches terminées

Les deux poches montées sur les devants.

samedi 2 avril 2011

Hooded pea jacket Burda 08-2009-142 (2) Interfacing

Suite de mes aventures... le dernière fois j'ai parlé de la doublure. Sur la photo, ci-dessous la voici telle qu'elle se présente prêt à être posée.

To start where I stopped last time, here's a picture of the finished lining.


Now, though the jacket is not finished I am progressing slowly but steadily.
I am not born organized, consequently my progression is daily interrupted by some amendments of my basic plans or by some book consulting or some googling concerning a sequence that I am not mastering and that Burda fails to explain clearly.

For today, let's concentrate on  interfacing. Parlons de l'entoilage.

I used a fusible tricot interfacing suitable for medium weight fabric with some stretch.

To pre-shrink interfacing, I soaked it in hot (not boiling hot, but tab hot) clear water for about 20 minutes and let it dry.

Méthode pour thermocoller l'entoilage : ( en anglais uniquement et je m'en excuse, mais je n'ai pas beaucoup de temps. Si vous voulez la traduction envoyez-moi un mail)
I think that I found a way to fuse inferfacing that works and can be used with most fusable interfacings.
Once the interfacing has been pre-shrunk and is dry, set your iron on wool.
Lay the piece of fabric to interface on the board, wrong side up and steam iron it with as much as steam as possible.
Lay the interfacing on it making sure to turn the glued side on the fabric.
Water spray it with a  spray bottle, it helps to set the interfacing in place.
Cover the whole thing with a damp thin pressing cloth and strart pressing from the middle.
I said pressing, not ironing. Lift your iron as you move towards the edges overlapping where  you were and counting to 10 each time.
Once you've done the whole piece turn it upside down. I mean the right side face up and do the same overlapping pressing movements. Make sure the fabric is protected by a cloth. You may use the steam of your iron too.
Last, lay the interfaced piece of fabric rest until it is thouroughly  cool.
Admire you perfectly sealed interfacing with no bubbles.

This works for me but make sure to always test before on a scrap of the fabric you want to use.

For the most part, I followed Burda's instructions concerning the pieces to interface.
The change I made, were adding some more interfacing in the shoulder area on both of the front and back pieces and around the back neck area. I also interfaced the upper collar, change the undercollar (this point will be fully dealt with later on).
entoilage devant

All hems are interfaced.
entoilage dos
When interfacing a hem, make sure to fuse the whole hem allowance and about 3/8 in. above the hemline. (Thank you Kathleen)

I also added an extra layer of interfacing in the lapel area as recommended by my tailoring guide for a soft roll line.
Then the roll line was steamed without pressing a crease with a damp terry towel tucked under as a pad. To permanently set the lapel, I let it dry overnight.

Interfacing is certainly not the most exiting part in the process of making a somewhat tailored garment, but it certainly is crucial though not visible.

To make it less tedious you have to try blockfusing. I owe to loyalty to credit Sherry for this input and if you never heard of blockfusing you must read her fantastic tutorial. For my part I block fused the upper collar and the facings.
Upper collar blockfusing 1

That's all for today folks.
Hopefuly reading me has been helpful and not to tiresome.
This jacket gives me a lot of work and pleasure too. I use this blog as diary. Plus, it makes me practicing my English.
The problem with English and the funny part, is that the more I develop my knowledge of sewing vocabulary, the more I forget about French terms. But that's another story.

dimanche 5 juillet 2009

Grosse chaleur, petit coup de flemme, retard à rattraper...


Je ne sais pas si c'est l'influence de la chaleur ou la période estivale, mais je ne suis pas très courageuse côté blog en ce moment.
J'ai accumulé beaucoup, et j'ai terminé plusieurs projet dont je n'ai pas rendu compte.

Je teins à vous remercier pour tous vos gentils commentaire concernant le Tricia Reese.

Quelques nouvelles du front:

1 Je n'ai pas terminé la cravate que je voulais offrir à mon mari pour sa fête des pères. Je rencontre quelques difficultés on ce qui concerne la pose la doublure montée à la machine, les mitred corners, coins en onglet. J'en ai fait part à David Page Coffin, qui s'est gentiment proposé de me venir en aide si je lui envoie les photos de ce que j'ai réalisé.

2 Je dois vous montrer, ce que j'ai reçu du giveaway de Paula, encore merci tous ces treats

3 J'ai fini la robe de Léa, simplicity
mais je ne l'ai pas prise en photo. J'ai réalisé cette robe pour les 40 ans de son Papa, comme je serai de la fête, j'espère pouvoir prendre des photos ce soir là.

Je l'ai réalisé à mon goût, la maman ne m'ayant pas laissé de consignes particulières. Le résultat me plaît mais je n'ai pas eu l'impression que la destinataire était très enthusiaste? J'avoue que j'ai été un peu déçue par leur réaction, mais je me fais peut-être des idées...

4 Pour oublier cette mauvaise impression je suis vite passée à autre chose. Il s'agit de ma première expérience avec le magazine Burda BWOF.
Pour ce début j'ai vraiment fait dans la simplicité, un short pour Victor. J'ai fini le short et
j'attaque la tunique demain .... Pour les photos j'attends la fin du projet. J'ai utilisé une popeline de coton très légère, idéale pour les grandes chaleurs achetée chez Toto, depuis des lustres. J'essaie de tirer le meilleur parti de l'imprimé d'inspiration africaine et ça me plait bien.
5 Côté achats, j'ai profité de l'offre réservée aux membres du club BMV sur le site de Vogue pour craquer sur trois patrons : 1 acheté, 2 offerts : irrésistible vous en conviendrez surtout au cours actuel du dollars. Dommage pour les merceries françaises, mais je ne suis pas là d'acheter mes patrons en France. J'ai donc craqué pour 2 patrons de créateurs et une veste vintage que je voudrais faire en rouge, je pense.



Au cas où, vous auriez oublié, les SOLDES ne sont pas terminée, toujours chez Toto, j'ai eu 2x 3.50m de lin noir pour 15 euros, là encore je ne pouvais pas râter l'affaire. le tombé de ce lin est vraiment très beau. J'envisage d'en utiliser une partie pour cet ensemble :


Une partie du reste sera utilisé pour mon mari qui voudrait un pantalon pour l'été, mais je penche plûtot en faveur d'un bermuda, reste à trouver un bon patron en grande taille, j'en ai repéré un chez Kwik Sew. Have you ever used that brand of patterns ? What do you think of them ?

7 Demain commence la semaine des défilés de Haute-Couture Automne/Hiver 2009
le programme en ligne sur le site Vogue magazine

Lundi 6 Juillet : Alexis Mabille 10h, Stéphane Rolland 11h, Christophe Josse 12h, Christian Dior 14h30 et 17h, Adeline André 18h, Alexandre Matthieu 19h. Cengiz Abazoglu 16h, George Hobeika 18h30 et Eymeric François 19h30.

Mardi 7 Juillet : Atelier Gustavo Lins 10h, Giorgio Armani Privé 11h30, Christian Lacroix 14h30, Givenchy 17h, Dominique Sirop 19h, Chanel 21h. George Chakra 10h30, Zuhair Murad 13h, Alexandre Vauthier 15h30, Eric Tibusch 16h, Basil Soda 18h, Julien Fournie 18h30 et Xuan Thu Nguyen 19h30.

Mercredi 8 Juillet : On aura tout vu 10h, Franck Sorbier 11h, Elie Saab 12h30, Jean Paul Gaultier 14h30, Lefranc.Ferrant 16h, Josep Font 17h, Valentino 18h30, Maison Rabih Kayrouz 19h30, Felipe Oliveira Baptista 20h30. Oliver Swan 15h30 et Dany Atrache 16h30.

Maison Martin Margiela : les 7 et 8 juillet 2009 de 10h00 à 13h00 & 14h00 à 18h00.

Url Pickens : Mardi 7 juillet de 10h00 à 12h00

Sakina M'sa : Mercredi 8 juillet de 10h00 à 14h00

David Kurtis : Mercredi 8 juillet de 15h00 à 20H00

Irakli Nasidze : les Mardi 7 et Mercredi 8

J'en profite pour exprimer toute l'admiration que je ressens pour le courage de Christian Lacroix, durement touché par la crise mais qui présentera 25 modèles vaille que vaille grâce au soutien de quelques irréductibles.

Parting shot:

Ce matin mon mari toujours très attentionné, m'a cueilli cet adorable bouquet de pois de senteur, il ne faut pas grand chose pour être heureux...