Pantalon Burda 7058

Hi everybody,

Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas cousu de pantalon. Pour les pantalons j'y vais plutôt à reculons car l'ajustement n'a pour moi rien d'évident. Et celui là n' a pas fait exception d'autant plus que j'ai pris un tissu sans stretch et le lycra ça aide. Le tissu est lainage d'un très beau rouge vif que j'ai trouvé sur un vide-grenier. Malheureusement, on ne trouve que très rarement ce genre de lainage en magasin aujourd'hui ou à des prix prohibitifs.  Et là j'ai eu eu le coupon pour 1 euros. Qui dit mieux ?

Le patron est un Burda pochette : 7058. ( version tailles courte du 7062) C'est un basique à la ligne fuselée avec fermeture sur le côté sans ceinture et sans poche. J'ai choisi la version longue qui est quand même assez courte ( au-dessus de la cheville) et sans poche. Donc rien de compliqué côté exécution. Pour ne pas changer les bonnes habitudes j'ai rajouté quelques raffinements aux finitions histoire de corser la chose et de ne pas m'ennuyer.

Quand je me suis décidée pour un pantalon, j'ai d'abord choisi un autre modèle Burda mais après 3 toiles qui ne donnaient rien de bien, j'ai jugé plus sage de prendre un patron plus basique. et celui-ci à très bien fait l'affaire. Pas de surprise côté taille. J'ai pris le 24 (48 petite stature) et j'ai fait un ajustement pour ventre rond et postérieur post ménopause.  J'ai apprécié de ne pas avoir à raccourcir le patron comme c'est le cas pour moi avec les tailles classiques.

Je crois que je ne m'en suis pas mal tirée. J'aime beaucoup le devant.

La fourche est impeccable. Pas eu le temps de prendre de photos du dos, mais il est assez satisfaisant aussi.

Côté finitions, je les ai soignées car ce tissu méritait d'être bichonné. J'ai donc ajouté une doublure, parce que la laine ça gratte et en plus ça froisse moins.


 La parementure de taille est bordée d'un biais réalisé avec le tissu de doublure pour la finesse et éviter les surépaisseurs.

 J'ai choisi de monter la fermeture éclair entièrement à la main. Cette méthode est expliquée en détails par Claire Shaeffer dans son livre Couture Sewing Techinques

Cette méthode est certes très longue, mais le rendu en vaut la peine. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, elle est très solide et beaucoup plus souple qu'une fermeture éclair invisible que je trouve peu résistante pour les pantalons.

Dernier détail la fente à l'ourlet qui est prévue dans le patron.

Il ne me reste plus qu'à vous montrer le résultat tel que l'ai porté pour la 1ère communion de mon filleul ce week-end

Posts les plus consultés de ce blog

Une chemise pour mon homme

Objectif Chanel

Robe col bénitier Burda Plus Hiver 2013/402