dimanche 17 novembre 2013

Robe col bénitier Burda Plus Hiver 2013/402

Vite fait, bien fait, voici ma dernière réalisation. Vous êtes pressée et il vous faut une petite robe sympa, je vous recommande ce modèle choisi dans le numéro hiver Burda Plus.
 J'ai été emballée par la couleur du magazine :
Le choix fut dons vite fait lorsque je suis tombé sur un jersey milano de la même couleur chez Toto. A 5 euros 90 le mètre, je ne courais pas grand risque et le résultat est à la hauteur de mes attentes :

Les photos ont été prise avec mon téléphone et elles ne sont pas terribles mais la couleur de mon tissu est exactement la même que celle tu modèle original.

Un coup d'oeil sur le schéma permet juger de la simplicité basique de la coupe suffisamment soignée tout de même pour ne pas avoir l'air d'un sac.C'est vraiment cela que j'aime chez Burda et qui, à mon avis, fait la différence avec d'autres marques de patrons comme Very easy Very Vogue par exemple.

Le drapé du col bénétier fait sont effet et se réalise en un clin d'oeil.
Détail qui mérite d'être souligné la parementure du col est prolongée jusque sous les emmanchures. Le drapé reste ainsi parfaitement en place et le bord de la parementure ne remonte pas.

Les explications données pour l'assemblage du col et des épaules sont assez obscures. Je vous conseille de vous reporter au tuto de Pam Erny qui illustre parfaitement la méthode. Ce tuto est en anglais mais les images sont très parlantes.
Pas de pinces, la coupe est large au niveau de la taille ce qui masque les rondeurs et la jupe est resserrée dans je bas ce qui donne plus d'élégance à la coupe.
Les manches, raccourcies au-dessus des poignets comme j'aime, sont en deux parties :

pour affiner le bras en le gainant légèrement  pour l'affiner.La tête de manche emboîte bien l'épaule et facilite la liberté de mouvement.

Tous ces détails rendent la robe très confortable.

Taille utilisée 48, conforme à mes attentes.

Modifications du patron :

Pas d'ajustement pour poitrine forte.
Comme d'habitude j'ai raccourci le patron des manches et de la jupe de 4 cm.
J'ai élargi la zone taille petites hances de 4 cm en tout, soit + 1cm de chaque côté.
Forte de mon expérience, j'ai réduit la longueur de l'encolure dos d'environ 3 cm. Cette modification est des plus simples au moyen d'une pince dans le patron :
J'ai aussi jugé bon de réduire la profondeur du col bénitier car je sais que Burda à une fâcheuse tendance à faire des décolletés à rallonge.
Après moult réflexion, j'en suis arrivé à la conclusion que pour y parvenir il fallait faire pivoter le patron devant au niveau de la base de l'emmanchure.

Pas facile d'expliquer la méthode avec des mots. Je me fends dons d'un petit tuto illustré que vous ne maquerez pas d'apprécier, d'autant plus que je ne suis pas coutumière du fait.
 1/  Patron avant retouche

 2 / Couper la parementure de l'encolure

3/ Poser le patron sur un papier de soie et en tracer un nouveau à partir de la base de l'emmanchure. 


 4/ Faire pivoter le patron original vers l'avant sur le nouveau a partir de la base de l'emmanchure de la moitié de la distance à réduire.
 5/ Tracer le contour de la base de l'emmanchure et le long de la couture d'épaule jusqu'au bord d'encolure : ligne verte sur la photo

6/ tracer le nouveau bord d'encolure : ligne rose sur la photo

7/ Faire le même chose pour la parementure d'encolure et recoller la parementure au devant le long de la ligne d'encolure.
Et voilà le travail !

Pour finir quelques photos :
Une vue de dos pour ne rien vous cacher :

Une de 3/4:

Allez, encore une petite dernière pour la route !
Bonne semaine et à bientôt !




dimanche 3 novembre 2013

Manteau boule Burda 1.2013.131: terminé

Mission accomplie. Je rends ma copie et mon manteau est prêt à temps pour reprendre le travail demain matin. J'aurai passé les vacances dessus, mais je ne le regrette pas, il a plu tout le temps et mon mari s'est cassé le pied, on ne pouvait donc pas faire grand chose.

J'ai quand même pris le temps d'un après-midi en ville pour faire la connaissance "en vrai"d'une amie bloggeuse : JBB de Folie de Mode. Ce fut avec beaucoup de plaisir et je pense que nous aurons d'autres moments agréables à partager dans le futur.

Vues raprochées sur Héléna :

Les découpes devant et dos donnent une jolie forme à ce manteau oversize. Son ampleur le rend super confortable.
Détail intéressants :

Les goussets qui m'ont donné pas mal de fil à retordre, mais qui ne sont pas sans rappeler les manteaux des années 50-60 si chers à mon coeur.

Autre clin d’œil vintage les manches 3/4, la boutonnière passepoilée et le giga bouton que j'ai recouvert avec le même tissu.
 Last but not least, la doublure en satin broché chinois :

Ce satin est un délice et sa belle épaisseur rendra le manteau encore plus chaud.
Gros plan sur le pli d'aisance du dos

Comme si deux goussets ne suffisaient pas, il a fallu remettre ça pour la doublure.

Tout ces détails mis bout à bout compliquent la réalisation de ce manteau et justifient les 3 étoiles et demi de Burda : détails particuliers, réalisation assez difficile. Sans compter le manque d'explications détaillées qui nécessitent d'aller chercher ailleurs si besoin.
Par contre, son ampleur facilite l’ajustement pour la taille. J'ai simplement raccourci les manches et la longueur.

Voilà je vous quitte avec trois autres photos qui vous donneront peut-être, à vous aussi, l'envie de vous lancer dans la réalisation d'un manteau.






lundi 28 octobre 2013

Manteau boule Burda 11.2013.131

J'ai eu un vrai coup de foudre pour ce manteau du Burda de novembre section mode plus :

Aussitôt dit aussitôt fait, direction le Mondial Tissu le plus près de chez moi ou j'ai déniché un drap style velours de laine anthracite.

Pas de grandes modifications pour mettre le  manteau à ma taille, j'ai raccourci les manches et le bas de 5 cm.


Voici en aperçu de mon travail en cours :
En plus de l'entoilage j'ai posé un ruban sergé le long des bords devant et j'ai renforcé les bords de poches avec du stabilmanche.
Mise en forme du col avant de le monter.

Le reste pour bientôt

mardi 17 septembre 2013

Random thoughts...

Pensée dans le désordre :

Gwen bloggeuse et couturière, nous a quitttés. Sa fille a eu la gentillesse de nous faire part de cette triste nouvelle. Bien sûr, je ne connaissais pas cette couturière dans la vrai vie, mais j'ai vraiment été touchée par cette annonce.

Je suis très lente pour tout ce que je fais. Que va devenir ma passion avec ce nouveau rythme de vie?

J'ai désespérément besoin d'un trench et d'un manteau.

J'ai les tissus pour les réaliser ainsi qu'un blouson en "pleather". 

Donnez-moi vos recettes pour coudre plus vite.

J'ai aussi besoin d'un pantalon noir.

Par quoi vais-je commencer?

Sur le forum Artisan Square un défi a été lancé de coudre au moins 20 minutes par jour.

C'est certainement une solution.

Hier j'ai réussi a tenir cet engagement.

J'ai pu découdre la moitié d'un zip sur un blouson que qqn m'a demandé de réparer.

Je tiens le bon bout.

Lentement mais sûrement.

Ce matin j'ai recousu 4 boutons sur mon vieil imper qui n'en n'avait plus depuis au moins 1 an. Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés.

Est-ce que cela peut-être considéré comme de la couture?



mardi 10 septembre 2013

Back to school

J'ai toujours aimé l'école et parfois je dis que j'aurais aimé rester étudiante toute ma vie. Le hasard (?) fait donc bien les choses car depuis la semaine dernière j'ai retrouvé retrouvé un travail : j'accompagne un lycéen handicapé sur son temps scolaire. Je suis Assistante de Vie Scolaire, comme on dit aujourd'hui. Pour le moment je ne suis pas sûre que cette mission dure plus que l'année scolaire, mais c'est déjà ça.
C'est dons une nouvelle vie qui commence pour moi. Depuis 2008, je n'ai pas eu de vrai boulot et je dois dire qu'en retrouver un à 51 ans avec tout ce qu'on entend en ce moment cela fait chaud au cœur.
En plus ce job me plait beaucoup et l'élève dont je m'occupe est très sympa.
Pour la couture, je vais devoir m'organiser autrement. Pour le moment, je n’ai pas encore eu beaucoup de temps à y consacrer, mais j'ai bien besoin de me reconstituer une garde-robe plus adaptée à mon nouvel emploi.
On reparle de tout cela bientôt, en attendant Happy Sewing !

jeudi 22 août 2013

McCall's 6559 : Une maxi pour les vacances.

Je prends enfin le temps de poster les photos de ma dernière création.
J'ai moi aussi cédé à la tentation de la maxi et pour limiter la casse j'ai choisi un modèle réalisé maintes et maintes fois et dont on peut lire  71 critiques sur Pattern Review

J'ai suivi les conseils des internautes et ne le regrette pas :
Pour raccourcir les bretelles j'ai choisi une taille en dessous de la mienne: 18
20 pour la poitrine sans FBA 22 pour la taille et le ventre et 20 pour les hanches.
Ce modèle taille grand.
J'ai aussi remonté le décolleté de 3 cm et j'ai raccourci la longueur d'au moins 10 cm. Je ne pouvais pas prendre plus long à cause de mon tissu et cette longueur me convient.
Pas d'ourlet car le tissu roulotte à l'intérieur et c'est ok pour moi.
J'ai choisi la version F :
J'ai ainsi pu jouer avec les rayures :
Le tissu tel quel vu de dos :
Pour les emmanchures j'ai opté pour  la version D moins dégagées car je ne voulais pas que l'on voit mes bretelles de soutien-gorge.
J'ai joué le jeu jusqu'à l'application de l'étoile. Application parfaite avec le Vliesofix.
et j'ai pimenté le tout choisissant des couleurs différentes pour chaque bordure d'encolure et d'emmanchure.
Pour ce faire j'ai suivi la méthode employée par Lynda Maynard dans Finitions haute-couture pages 40/43.
Ce livre est fort mal baptisé en français à mon goût, mais le contenu est intéressant.

Bref pour une première maxi je suis assez satisfaite. Le tissu est très agréable, maille de viscose de chez Toto Rouen.
Je referai certainement ce modèle sans le jeu de rayures. Je pense que c'est un bon patron mais il faut bien le mesurer avant de tailler le tissu.

Je serai de retour début Septembre, en attendant bonnes vacances et bonne couture.



vendredi 19 juillet 2013

Pas le temps...

Non, décidémént tous les jours je mes dis que je vais donner un peu de mes nouvelles sur ce blog mais ,  24 heures dans une journée, ce n'est pas assez pou moi.
illustration : http://www.chezclot.com/blog/
 Pas assez de temps pour blogger et de toute façon peu de couture. Une robe commencée  et restée en plan et d'autres projets en tête mais avec les vacances scolaires peu de temps à y consacrer.
Pour ce qui est des nouvelles, mon mari prend une retraite  (heureux homme) bien méritée à la fin du moi et cela n'a pas été sans générer tout un tas de paperasses.
Nous planifions des travaux assez importants pour la maison et cela aussi demande de la préparation.
Fin Août, nous prenons une semaine de vacances et à la rentrée mon fils entre au collège.
Eh oui, ça bouge un peu en ce moment et c'est très bien ainsi, c'est la vie !!!
Alors je prends toujours plaisir à lire les blogs de mes copines mais c'est tout pour le moment.
A bientôt quand même.

samedi 15 juin 2013

Pants Fitting : more about it

Now, I understand what balancing a pattern means. Adjusting a commercial pattern to suit your body often distracts its balance and creates wrinkles and I know what I am talking about.
This video is crystal clear on how to check the balance of a pattern once you've adjusted it :



I found this video on a new to me site called Katina Kay Creations which seems to be of great interest for those you share my passion for improving your drafting and fitting skills.
I hope you'll find it as intering as I have.
Have a nice week-end.

mardi 11 juin 2013

Robe cachecoeur Burda 04/2007#132


Trois tissus différents ont été nécessaires à la réalisation de cette robe portefeuille. Le résultat vaut ce qu'il vaut et n'est pas ce que j'aurais souhaité dans le meilleur des cas mais il a au moins le mérite d'avoir vu le jour et de permettre à mes bouts de chiffons de prendre vie plutôt que de rester à se morfondre (prendre la poussière) sur mes étagères.

Tout à commencé chez Toto Rouen (comme d'hab.) où mon regard s'est posé sur un coupon de jersey multicolore. Je n'y peux rien, j'ai beau essayé de me raisonner et de me dire que c'est d'uni dont j'ai besoin. C'est peine perdue, je craque toujours pour les imprimés les moins discrets et les plus colorés.

Me voilà donc reparti avec un coupon d'1m80 à 8 euros sous le bras en me disant qu'il y aurait toujours quelquechose à en tirer.
Cela vous montre à quel point le concept de SWAP (sewing with a plan) : planifier une garde-robe avant de la coudre, si cher à beaucoup de mes copines couturières anglo-saxonnes, est loin, mais alors très loin de moi. Que voulez-vous cela doit être mon côté latin ! En tout cas, il faut je crois me faire à cette idée et m'accepter telle que je suis. Chassez le naturel et il revient au galop.

Une fois le patron trouvé, il a bien fallu me rende à l'évidence que le métrage imprimé ne ferait pas le taf à lui seul. Pas grave, il me restait une chute de noire qui aurait en plus l'avantage de de ne pas trop charger la robe. Pour les manches et le contraste des parements d'encolure j'ai utilisé un jersey résille  une fois de plus acheté sans idée pré-conçue.

Vous mélangez le tout et voilà le résultat :

Vu de dos c'est encore autre chose :

Si j'avais eu plus de tissu, j'aurai évité le losange mal placé, mais en marchant vite j'espère que ça ne se verra pas.

Pour les curieuses voilà le modèle original :


En ce qui concerne le patronage, je commence à bien connaitre les patrons Burda et à savoir les modifications que j'ai à y apporter pour les mettre à ma taille.
Ce que j'apprécie vraiment chez Burda c'est leur fiabilité. Si on prend bien ses mesures on peut se fier aux tailles et les modifications sont à peu près les mêmes d'un patron à l'autre.
Voilà donc ce qui marche pour moi :
Partir d'un 46 pour les épaules
Agrandir jusqu'au 48 sous à la base des emmanchures.
Faire un agrandissement pour poitrine forte : bonnet D. Pour cette robe ce fut très simple. J'ai ajouté 1.5 cm aux coutures de côté au niveau des emmanchures en les faisant pivoter pour ne pas les déformer : Voir tuto sur le blog de Sharon
Pour la taille je passe au 50 que je réduit au 48 et des poussières aux hanches.

Voilà pour les largeurs. Pour les hauteurs, je dois redescendre la pince poitrine (pas pour ce modèle), vérifier la profondeur du décolleté toujours très plongeant chez Burda. Raccourcir les manches : 1cm pour les manches de cette robe et les jambes des pantalons de 3 à 5 cm. Pour la jupe j'ai aussi raccourci de 5 bons cm pour éviter l'effet mémé.

Ouf, cela en fait du bouleau en plus du traçage du patron. Mais on en prend l’habitude et au moins on est rarement déçu du résultat. D'après mes lectures bloggesques, c'est loin d’être le cas avec the Big 4 (Vogue and co.) Beaucoup de plaintes concernant ces marques en ce moment en rapport avec leur manque de fiabilité pour les tailles. J'avoue que j'étais fan. Lorsque j'ai commencé à coudre pour moi dans les années 80, je ne jurais que par Vogue en dépit de leur prix astronomiques, mais les choses ont bien changées et je le regrette car j'aimais vraiment les patrons de designers. C'mon VOGUE et autre BUTTERICK.

Voilà pour la couture. Je ne résiste pas au plaisir de partager de jolies photos des bateaux qui sont en ce moment chez moi (ROUEN) . Tous les 4 à 5 ans nous avons le plaisir d'accueillir des navires de tous les pays.
C'est à chaque fois un régal pour les yeux et la fête chaque soir avec concerts gratuits et feux d'artifice.





A bientôt ...