mercredi 20 mai 2015

Style Fashion magazine

Une nouveauté pour moi, mais c'est quand même le N°2. Son nom : Fashion style. Ce n'est rien moins que la version française du fameux Knip Mode, magazine de couture néerlandais qui a plutôt bonne presse mais que je n'ai jamais essayé.
Après feuilletage, mon avis est plutôt positif. Les modèles sont peut-être moins trendy que ceux de Burda, par contre j'ai trouvé qu'ils étaient parfaits pour se constituer une garde robe pour tous les jours : de bons Basic.Après tout c'est surtout cela qu'il nous me faut. 
L'envie est donc très forte d'en tester quelques uns rapidement. Reste à savoir ce que cela va donner pour les tailles. Les modèles sont prévus pour une taille moyenne de 1m72 : il me faudra donc certainement adapter les patrons à mes 1m68. A voir. En tout que celles d'entre vous qui ont déjà testé me donnent  leur avis. Je suis toujours preneuse.
Sur ce à très bientôt et bonne couture !!!


dimanche 10 mai 2015

Robe KayUnger Vogue 1271/3 finie !

Voilà, la robe est finie de cet après-midi. Sitôt le coup de fer final j'ai demandé à mon fils de me prendre en photo et voilà le résultat.

Je suis enchantée par cette robe. Je m'y sens très à l'aise : la ligne est fuselée sans être étroite. Je dois remercier mon mari pour m'avoir encouragée dans le choix du tissu. qui est une pure merveille.

Pour ce qui est de sa réalisation, une fois les ajustements mis au point sur la toile, rien de compliqué. Pas question, non plus, de s'y prendre à la dernière minute car il m'a fallu du temps. Mais les explications fournies par Vogue sont des plus claires. Pour quelqu'un qui ne coud que du Burda sans image, cette réalisation m'a parue de tout repos. Je n'ai pour ainsi dire rien changé au modèle d'origine sauf la boucle sur la ceinture que j'ai omise car elle aurait été noyée dans l'imprimé.


 J'ai choisi de doubler le buste avec le même tissu, car je craignais que l'intérieur soit visible de l'extérieur, mais je ne crois pas que ce soit le cas. Pour le reste de la doublure j'ai utilisé un satin assez lourd que j'avais sous le coude  et qui donne un joli tombé.

Ce qui m'a donné le plus de mal c'est l'ajustement que j'ai du faire pour forte poitrine, j'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois et ce n'est parfait. Je crois que ce genre de décolleté laisse inévitablement apparaitre plus de nos atouts qu'on ne le voudrait surtout lorsqu'on en est généreusement dotée !
La preuve en image :
Pour le dos, j'ai raccourci le milieu sous la ceinture d'un bon centimètre (sway back) et au contraire j'ai ajouté un peu sur la hauteur et la largeur pour faire lace à ces fameuses poignées d'amour (muffin top : d'après mes recherches) Autre modif, j'ai utilisé la taille 16 sauf pour la taille que j'ai élargie au 18.


La pose de la fermeture à glissière est pas mal réussie :
Du moins en ce qui concerne le haut qui est entièrement entoilé avec la Vieseline G785 si chère à Burda et dont je je suis devenue fan car très polyvalente. La partie jupe fronce un peu car j'ai renforcé la partie fermeture avec du Stabilbande et je pense que le tissu est trop fin pour ce genre d'entoilage. Heureusement, les défauts sont moins visibles avec le tissu imprimé.


Pour résumer me voici donc avec une jolie robe habillée que je vais porter pour le baptême de ma dernière petite nièce : une robe classique avec un tissu fleuri et coloré comme je les aime et qui me font toujours craquer.

jeudi 30 avril 2015

Robe KayUnger Vogue 1271 /2

Bonsoir tout le monde.
Aujourd'hui aura été une journée sans en ce qui concerne la couture. Mais même si je n'ai pas avancé sur ma robe en cours, cela ne m’empêche pas d'y penser fortement. Je suis pourtant trop fatiguée ce soir pour envisager de m'y attaquer. Petit conseil en passant : ne jamais coudre lorsqu'on est fatigué, c'est la cata assurée. Alors je compense ma frustration en dressant ici le bilan de mon travail "so far".


Je me suis fait plaisir en commençant par la pièce de résistance si l'on peu dire : les manches. Ce sont en effet ces manches qui m'ont poussées à choisir ce modèle. Je ne sais pas vous, mais je les adore. Elles sont l'attrait principal de cette robe sinon classique.
Mais pour en arriver là, il m'a fallu un certain temps et beaucoup de précautions, d'autant que le tissu de mon choix est très fin. Un satin de polyester de chez tissu.net à moins de 10 euros si mes souvenirs sont bons. Je l'avais acheté pour en faire une doublure et j'ai changé mon fusil d'épaule, estimant dommage de ne pas exposer ces jolis bouquets au grand jour.
Ces deux photos sont un aperçu du travail que m'ont donnés ces plis. Travail rendu encore plus nécessaire par le fait que les manches sont coupées dans le plein biais.

Enfin, après moult marquage, bâti et repassage j'ai obtenu une fort jolie manchette.


En raison de la finesse du tissu j'ai jugé bon de soutenir cette manche en la doublant d'un satin assez épais, lui.

Toujours pour donner un peu plus de tenue à ce tissu, j'ai entoilé toutes les pièces du corsages. Pour les amateurs de chiffres, cette robe ne compte pas moins de 42 pièces en comptant le tissu extérieur, la doublure et l'entoilage. Auxquelles il faut ajouter les pièces de la toile que j'ai réalisée au préalable. 
Autant vous dire qu'il en faut de la patience avant de pouvoir s'attaquer à la couture à proprement parler. Pour quelqu'un qui n'aime que très moyennement les étapes préalables, mais au combien nécessaires, du marquage et de l'entoilage, on peut dire que j'ai été servie.

Je ne doute pas que pour vous aussi, chers lecteurs, certains aspects de la couture sont moins agréables, pour ne pas dire pénibles. Lesquels ?

Je suis, par contre, toujours impatiente de voir ce que mon travail va rendre et je passe certainement plus de temps qu'il n'en faut à essayer sur moi ou sur Héléna le modèle, comme je l'ai fait hier soir. Ce que vous voyez ci dessus n'est qu'un aperçu en partie épinglé du corsage.
Cette robe prend forme peu à peu. J'espère qu'en fin de compte l'imprimé digital ne fera pas trop fouillis en raison des nombreuses découpes. Il est encore un peu tôt pour en juger. Soyons optimiste. Pas facile de savoir par avance le rendu d'un tissu une fois assemblé. On peut être surpris en bien ou en mal. Affaire à suivre...

dimanche 26 avril 2015

Robe KayUnger Vogue 1271

Hello, everybody !
Je me suis faite rare par ici ces derniers temps car le temps justement me manque. J'ai essayé Instagram mais pas très pratique avec un smartphone qui rame. On verra ce que cela donne. 
Nous avons quand même la chance, nous autre couturiers et couturières, de pouvoir plonger dans nos tissus pour y trouver la couleur qui fait parfois défaut dans notre vie. C'est ce que j'ai fait et voici ce que j'y ai trouvé. Avec de si jolies fleurs dur de ne pas retrouver le moral. Je profite donc de mes vacances pour me consacrer à ce patron que j'ai depuis fort longtemps.
La toile est réalisée et je vais de ce pas tailler le "vrai" tissu.

mercredi 18 mars 2015

Couture pour bébé

Bonjour tout le monde !
Je ne sais pas pour vous, mais ici le printemps est enfin arrivé et son cortège de projets couture : des robes et des tenues légères pour les beaux jours.
Pourtant il faut que je ronge mon frein car une nouvelle petite fille est attendue dans les jours à venir..
Pour faire honneur à la demoiselle sa maman m'a demandé un tour de lit, une gigoteuse et une housse de matelas à langer. Ce genre de couture n'est vraiment pas ce que je préfère, mais que ne ferait-on pas pour ses petits enfants?

Le tour de lit est enfin achevé.
Pour remplir le "cahier des charges" : gris,  corail, fuchsia, j'ai choisi un imprimé Liberty et un jersey gris tout doux (Toto Rouen) inspiré par les très jolis créations de fikOu miKou.


Le patron a été réalisé en mesurant un modèle existant. Le choix des tissus n'a pas été une mince affaire. Je voulais coller au thème et pas facile d'avoir une idée exacte des coloris sur internet, il me toucher et voir les tissus, pas question donc de les acheter en ligne.
Trouver un joli imprimé sans y mettre le prix était une autre difficulté et j'ai fini par craquer pour un Liberty. Rien à faire ces petites fleurs sont vraiment irrésistibles.
Restait plus que le passepoil que j'ai déniché chez sO Couture. Je ne connaissais pas cette boutique mais c'est une adresse àretenir si vous "shopper" sur Rouen. Elle regorge de trouvailles proposées avec le sourire. 
Pour le molleton,  j'ai trouvé pile la bonne largeur (40 cm) chez Toto. j'en ai acheté 180 cm pour un 1/2 tour de lit.
Voilà pour les fournitures. 

Côté réalisation pas de grandes difficultés et ce fut plus rapide que la partie achat.


Le dos est uni en jersey gris chiné


Bon, voilà ma mission couture bébé parvenue à son tiers, prochaine étape le matelas à langer.
En attendant bonne couture et à bientôt.

Google+ Followers