vendredi 31 octobre 2014

Imper Burda 03.2010.101

Automne oblige en dépit du beau temps de ces derniers jours, il ne va pas tarder à pleuvoir et les les journées se font quand même plus fraiches.
La confection d’un imper souvent ajournée est donc urgente et je profite de ces derniers jours de vacances pour m'y atteler.
Mon premier choix aurait été un trench, mais l'ampleur de la tâche me rebute et je ne suis pas sûre que  ce genre de modèle soit à mon avantage.
J'ai donc choisi un modèle de forme trapèze bref "un petit air des Sixties !" à en croire Burda.

Voilà ce que donne le modèle original :

 Et  le schéma du modèle :

Mon tissu est loin d'être aussi orignal que le superbe vernis reptile du magazine.
 J'ai opté pour un classique sergé beige. Pour faire tout comme il faut, je me suis empressée de le prélaver et oh désespoir c'est un vrai chiffon que j'ai ressorti de la machine. Impossible de défroisser le tissu au repassage. Je pense que ce doit être parce que le tissu contient un petite quantité de métal. Eh oui !!!
Finalement je me suis dit que l'aspect froissé ne manquait pas d'allure et j'en ai pris mon parti.

 La doublure n'est pas plus orthodoxe puisque j'ai pris un tissu d'ameublement qui traîne depuis un certain temps sur mes étagères. J'en aime beaucoup les couleurs et le motif paisley:
 
Comme toujours chez Burda simple ne signifie pas simpliste et le col avec son pied de col en est la preuve.






Voilà pour aujourd'hui, je vous tiens au courant de mes avancées dans ce nouveau projet.
En attendant, bonne couture et bon week-end.

mardi 28 octobre 2014

robe burda 10-2014-139 in action

Comme promis voici un aperçu de ce que cette robe donne dans la vraie vie :


J'ai confectionné cette robe pour le baptême de ma petite nièce et à en juger par les compliments reçus elle est assez réussie.
Je pense pour ma part qu'elle aurait gagnée en confort si j'avais pris le temps d'ajuster la poitrine  (FBA) ainsi que le dos et le devant au niveau des petites hanches, mais le temps, c'est vraiment ce qu'il me manquait. Disons qu'elle sera parfaite avec deux ou trois kilos en moins.
Pour l'église j'ai enfilé ma veste "Chanel" en guise de petite laine. Les nombreuses couleurs qui composent le tissu en font en fin de compte un vêtement très facile à assortir avec pratiquement l'ensemble de ma garde-robe.
Il vous faudra donc la supporter ici encore une fois de plus, mais après tout, le temps que j'y aurai passé dessus n'aura pas été pour rien.


mardi 21 octobre 2014

robe burda 10-2014-139

Pas trop le temps de faire le mannequin, c'est donc Héléna qui portera ma dernière création, mais ce n'est que partie remise.
J'adore cette robe. Le tissu est parfait et donne tout son style à ce modèle. Avec les surpiqures, bien sûr et elles sont nombreuses.
J'ai un peu forcé sur l'effet HDR, c'est parce que c'est bien pratique pour mettre le travail en valeur.
L'encolure est joliment maintenue fermée par une agrafe :
Les surpiqures (fil DMC draperie coutures fortes) soulignent toutes les coutures du devant ...
... et du dos fermé par un zip invisible :
 J'ai doublé l'intérieur avec un tissu très doux semblable à une fine popeline de coton mais en synthétique trouvé chez Emmaüs, comme le crêpe vert, en polyester, si je ne me trompe. Comme je le disais précédemment, la doublure ne figure pas dans les explications Burda mais je la recommande pour ce genre de tissu. Elle améliore grandement le tombé du tissu tout et le rend plus opaque. Autre amélioration, j'ai sous-piqué l'encolure.


Pour finir gros plan sur l'ourlet invisible, que j'ai fini à l'ancienne avec un extrafort en rayonne du même vert que la robe. J'achète tout mes extrafort sur les vide-greniers, je ne sais pas si on en trouve encore dans le commerce.

Pour la réalisation de cet ourlet j'ai déniché un magnifique pas à pas (en anglais) dont voici le lien
A classer dans vos favoris pour réaliser des ourlets parfaits quelque soit le tissu.
Le bilan est dons très positif, cette robe me plait beaucoup. Si le modèle vous tente, sachez cependant qu'il taille plutôt juste et prenez soin de comparez vos mesures à celle du patron ou faites une toile si vous êtes courageuse. Ne vous fiez donc pas à la photo du magazine. Il faut dire que c'est un modèle "grande taille" et qu'ils n'ont pas trouvé mieux (comme d'hab) de le faire porter par un 36 fillette (j'exagère à peine). Je n'ai bien sûr pas suivi les conseils que je donne ici et et la robe est un peu trop ajustée à mon goût sur les hanches et le ventre, mais avec les bons sous-vêtements cela passe. Vous pourrez en tout cas en juger lorsque je vous montrerai les photos prochainement.
En attendant bonne couture bien sûr.

dimanche 19 octobre 2014

En cours robe burda 10- 2014- 139

Je profite des vacances pour mettre la dernière main à cette robe qui n'en fini plus.
J'ai fait la fainéante en voulant éviter la doublure suivi les explications du magazine qui ne doublaient pas la robe. Mal m'en a pris car au vu du résultat j'ai décidé d'en poser une à un stade où la seule façon de le faire était en la cousant à la main.
Mais le cousu main est très tendance, me direz- vous. Ce n'est pas Carmen qui dira le contraire, encore que? Pour en revenir à ma robe, j'y passe encoure plus de temps ... Il faut toujours suivre son intuition.

Le modèle du magazine est beaucoup moins ajusté que sur moi :
Line drawing :


Autre petite modif. apportée au modèle, j'ai surpiqué toutes les coutures. Le rendu est très 70 et ça me plait.

La suite très prochainement en attendant bonne couture, happy sewing.