lundi 16 juin 2014

Retour de brocante/ thrifted

Trouvé dimanche dans le vide-grenier local :


Un joli coupon de environ 3mètres de tissu natté bleu Courtelle (très années 60)
Je ne sais pas encore ce que j'en ferai, mais j'ai plusieurs patrons Burda en t^te qui conviendraient parfaitement à ce tissu.

Un très beau coupon de lin rose largeur 90cm (cette largeur ne se fait plus pratiquement aujourd'hui et date le tissu)
La dame qui vendait ces tissus ma dit qui lui venaient de sa mère qui travaillait dans le tissu. Ils sont en parfait état et je suis vraiment contente d'avoir mis la main dessus pour pratiquement rien.

Une mini-jupe brodée ethnique, rassurez-vous je n'ai pas l'intention de me mettre à la mini, mais par contre pour un sac shopping pour l'été, je pense que ce sera sympa.

Et puis en plus, j'ai craqué pour ce service à café en porcelaine de Vierzon pour la modique somme de 5 euros.

Enfin trois cartes postales toutes mimi. Le tout pour moins de 15 euros, pas mal pour un dimanche...

mardi 10 juin 2014

Shirtdress Burda 05-2011-117


Tout à commencé par un coup de coeur pour ce tissu chez Toto Rouen :

J'ai été incapable de résister à l'appel des ces roses gourmandes imprimées sur un frais satin de coton.
Un an plus tard j'en ai tiré cette robe chemisier un brin rétro :
 

Patron Burda 05-2011-117 :
 
Une des deux versions du magazine est réalisée dans un liberty à dessins géométriques :

Le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils ne se sont pas foulés chez Burda pour marier les motifs !
Pour ma part, mon choix de tissu m'a évité ce travail.
Si la réalisation de ce modèle n'offre rien de compliqué, le montage du col chemisier est tout de même délicat et nécessite de l'attention. Le pied de col rattaché parfaitement coupé et joliment surpiqué rend ce col très seyant :


Le dos blousant (voir schéma technique) est bien dans la tendance rétro et se retrouve souvent dans des modèles des années 50 :
Plusieurs personnes ayant réalisé cette robe ont supprimé cette ampleur dans le dos. Je l'ai gardée pour ma part, elle ne me gêne pas car mon tissu est très fin et souple et ajoute un petit détail original.
Les boutonnières au nombre de 9, ont été brodées à la main. Oui, je sais c'est long, surtout quand c'est fait à la dernière minute juste avant de partir en week-end. Mais je ne me fais pas au boutonnière de ma machine et je les rate un fois sur deux. Je m'en suis pas mal sortie car le tissu était agréable à travailler.
Pour les boutons j'ai aussi fait dans le vintage puisque je les ai trouvé sur une brocante. Il sont en pâte de verre si je ne me trompe et datent au moins des années 50 pour ne pas dire 40.(Désolée, pas eu le temps de les prendre en photo) Ils dormaient depuis bien longtemps dans ma boîte à boutons et ce fut l'occasion de leur donner une nouvelle vie.
J'ai étrenné cette nouvelle robe le week-end dernier à l'occasion d'un très court mais oh combien agréable séjour en amoureux en Basse-Normandie.
Notre destination, Bagnoles de l'Orne est une ville d'eau au charme, lui aussi désuet : casino au bord du lac ,pédalos et superbes villas 1900 le tout dans superbe cadre verdoyant. Délicieux moments comme ne témoignent ces photos :





Ces deux jours ce sont achevés par le visite de saint Ceneri le Gerei, superbe village aux abords des Alpes Mancelles (au sud d'Alençon)

Ces photos attestent, si besoin était de mon goût pour les robes. Je passe pas mal de temps à lire tout ce qui concerne le style personnel et l'élaboration d'une garde-robe raissonnée et cohérente (Sewing with a plan, Vivianne Files, l'Armoire Essentielle, j'en passe et des meilleurs...), rien n'y fait ce sont les robes, fleuries et colorées qui me font craquer.
Alors tant pis, je crois que je vais abdiquer et pour quoi aller chercher ailleurs ce qui est au fond de soi. Un style on a toute plus ou moins un. Lorsque je lis mes blogs je reconnais tout de suite,d'après les photos, qui en est l'auteur.
Je pense que pour moi c'est la même chose. Tout est donc histoire de s'accepter et d'apprendre à mieux se connaitre.