mardi 27 mars 2012

Astuce : Montage d'une fermeture éclair invisible avec un tissu à carreaux.

Aujourd’hui je vais vous montrer  en images une astuce infaillible pour réussir à raccorder les lignes d'un tissu à carreaux de chaque côté de la glissière.

Je tiens à préciser que c'est Marmotta Couture qui m'a expliqué cette façon de faire dernièrement. Je suis tellement satisfaite du résultat que j'ai voulu à mon tour vous montrer la méthode en images.



Avant de commencer le montage de la fermeture, on n'oublie pas renforcer les bords en les entoilant. Cela évite qu'ils se déforment. C'est encore plus important si le tissu est fin si les bords ne suivent pas le droit fil comme c'est le cas ici avec la courbure de la hanche.

Ensuite on bâti et on pique un premier côté. Un fois piquée on referme la fermeture et à l'aide d'un fil ou d'un stylo effaçable on marque les repères de lignes sur l'autre côté de la fermeture.


On ouvre la fermeture à nouveau que l'on épingle endroit contre endroit sur l'autre bord en utilisant les repères. On épingle et on bâti à nouveau. J'insiste pour le bâti car autrement (pour moi en tout cas) ça bouge toujours quand je pique à la machine. Et on pique le deuxième côté. Il n'y a plus qu'à terminer le montage de la fermeture comme vous avez l'habitude de la faire.

 Et à admirer le travail...



Voilà, c'est somme toute très simple et j'espère que cela vous aidera.
A bientôt.

jeudi 22 mars 2012

Pleats please...


It 's realy a small world. Yesterday's post was about pleated skirts I am working on now. This morning I was checking my mails and I got this newsletter from Historical Sewing.com. An you know what ? It was all about techniques for easier pleating. I've noticed those coincidences happen all the time in the sewing blogosphere.
Of course, it concerns 19th century costuming but it can be very useful for today's sewing.

I like reading historical costumes blogs though I am not into period sewing myself. What I particularly is the techniques used for making corsets. Maybe one day I'll make one for myself.


mercredi 21 mars 2012

simplicity 5236

Je suis toute fière de pouvoir enfin vous montrer un peu de couture. Je couds mais pas pour moi. J'ai dû mettre mes projets personnels de côté pour le moment car une charmante dame m'a demandée de lui coudre non pas une mais 4 jupes plissées. Comme elle ne trouve pas ce qu'elle veut dans le commerce, elle s'est tournée vers moi et j'ai accepté le challenge.
Il a d'abord fallu trouver les patrons. Chez Etsy, J'ai choisi Simplicity 6236 un modèle de 1974
et Vogue 1775 (1986) : Perry Ellis
 J'ai commencé par le Simplicity que j'utilise pour deux jupes. J'ai pratiquement terminé une d'entre elles dont voici quelques photos :
L'essayage étant satisfaisant, j'ai réalisé l'ourlet cet-après midi avant de monter la ceinture. Je pense que ce n'est pas très orthodoxe mais j'étais impatiente de voir ce que la jupe donnerait une fois ourlée. Je suis assez contente. Comme j'avais pas mal de tissu j'ai pu jouer avec l'écossais et je me suis arrangée pour les plis soient foncés a l'extérieur et clairs à l'intérieur comme le montre la photo ci-dessous.
Ce qui me plait avec les carreaux faire preuve de plus de plus de créativité. Bien sûr cela demande pas mal de minutie et de temps, mais pour moi c'est vraiment un plaisir.
Le plus dur a été la fermeture à glissière sur le côté. J'ai préféré utiliser une fermeture invisible et j'ai dû m'y reprendre a plusieurs reprises pour obtenir un résultat correct.

Pour cela, il a fallu que j'entoile les bords avant de monter la fermeture ( ce que j'avais oublié de faire au départ ) et je n'ai pas réussi à marier les lignes sans un bâti minutieux. J'ai essayé à deux reprises en épinglant simplement mais tout était décalé.

Ce genre de jupe n'offre pas de réelle difficulté mais le plissage prend beaucoup de temps.
Marquage au fil, bâti puis plissage au fer une première fois avec les fils de bâti et une autre fois sans les fils. Pour faire tenir les plis j'ai vaporisé les plis avec un mélange d'eau et de vinaigre blanc. L'odeur est un peu forte mais elle part avec le temps et cela ne tâche pas.

Je tiens cette recette de grand-mère de Historical Sewing. 

Franchement je ne sais pas ce que cela donnera à la longue et je pense qu'un repassage fait par un bon pressing aidera à prolonger le plissage de façon plus permanente.

Pour terminer voici un aperçu de l'autre jupe en cours.

vendredi 16 mars 2012

Oh non, pas encore une veste Chanel !

Eh bien si, encore une vidéo sur les vestes Chanel. C'est la faute à Erica chez qui j'ai vu ce petit film que je ne résiste au plaisir de diffuser ici aussi et puis si on n'aime pas on n'est pas obligé de regarder et pour les autres enjoy...


Cette vidéo assure la promo d'un livre à paraître à l'automne "La Petite Veste Noire : un classique de Chanel revisité par Karl Lagerfeld et Carine Roitfeld", aux éditions Steidl.
La petite veste noire de Chanel : le making of par LeNouvelObservateur

mardi 6 mars 2012

La Marmotte tagueuse...

Moi qui croyait qui croyait qu'en cette période de l'année les marmottes hibernaient. Il y en a au moins une qui est bien réveillée et qui en profite pour taguer ses copines. Marmotta, je répondrai donc à tes questions mais c'est bien parce que c'est toi.
1 Comment as-tu appris à coudre
Comme beaucoup j'ai commencé a faire des vêtements à ma Barbie. Je me souviens très bien d'une jupe avec des pinces s'il vous plait. Il y avait aussi les patrons pour les poupées Modes et Travaux que l'on recevait tous les mois et des conseils que me prodiguait ma Grand-Mère.
Et puis ensuite il y eu la grande époque de 100 IDÉES:

Et comme ça jusqu'à aujourd'hui avec des périodes fastes et des années sans rien en fonction des aléas de la vie.

2 La saison pour laquelle tu couds le plus ?
Je n'ai jamais fait trop attention, mais c'est sûrement l'été qui se prête mieux aux projets rapides comme les petites robes légères...

3 La marque de ta machine à coudre ?
 Husqvarna Viking Sapphire 530 je crois. Je l'ai depuis environ 3 ans. C'est une bonne machine mais compte tenu de son prix elle pourrait mieux faire...Pas de surjeteuse mais j'aimerais bien.

4 Ton plat unique préféré ?
Je suis très gourmande et j'aime cuisiner alors c'est dure de faire un choix.
Je n'en mage pas souvent mais j'adore le Vittelo Tonato et aussi les moules frites mais pour quelqu'un qui habite en Normandie. En bonne fille de boucher j’aime aussi la Tête de Veau

5 Bière ou vin :
La bière de tant à autres mais pas de bon repas sans un bon vin.
6 Un endroit qui te tient à coeur ?
L'Écosse, La Corse, La Toscane, Paris dans le désordre et les gares...

7 Mer, campagne ou montagne ? Mer

8 Un sport (pratique ou simple spectatrice) ? No Sport
Je sais ce n'est pas bien, mais j'ai beaucoup de mal à me bouger les fesses, sauf en vacances...
9 Chien ou chat ? ni l'un ni l'autre.

10 La blogosphère c'est quoi pour toi ?
Un formidable outil pour créer du lien, même si j'y passe trop de temps. Mon c'est mon journal où je m'exprime sans contrainte et qui m'a permis de connaitre plein de filles et quelques garçons tout aussi passionné(e)s  que moi.
 
11 Ton prochain vêtement ou ouvrage à coudre ?

ça ou ça
... en principe.

Les 7 personnes que je tague :
Aline
 Brig 
Carmen
Chantal
Isabelle
JBB
Lucia

Vous n'êtes pas du tout obligées de répondre, comme le suggérait Marmotta j'ai réduit le nombre de question à 7, mais si le jeu vous dit, continuez !
Les 7 questions sont : 
1 Comment as-tu appris à coudre ?
2 La saison pour laquelle tu couds le plus ?
3 La marque de ta machine à coudre ?
4 Ton plat préféré ?
5 Un endroit qui te tient à coeur ?
6 La blogosphère c'est quoi pour toi ?
7 Ton prochain vêtement ou ouvrage à coudre ?
A vous !!!

vendredi 2 mars 2012

Ce que femme veut...


 ... Dior l'a.


Petit clin d’œil à la fashion week qui bat son plein dans les plus beaux sites parisiens en ce moment. Le défilé Dior a eu lieu cet après-midi. A voir ici