lundi 30 janvier 2012

Quand la culture remplace la couture ...

Il n'y pas que la couture dans la vie (heureusement) et quoi de mieux qu'une balade au grand-air (fût-il celui un peu pollué de la capitale pour s'aérer les neurones et recharger ses batteries).



Paris n'est qu'à un peu plus d'une heure de train de chez moi et nous avons profité d'un billet à prix réduit pour visiter l'exposition  "La France en relief :Chefs-d’oeuvre de la collection des plans-reliefs de Louis XIV à Napoléon III"



La  nef somptueuse du Grand-Palais,  

 est le cadre choisi pour mettre en valeur ces étonnants plans reliefs et la mise en scéne est très réussie.


Plan Relief de la ville de Grenoble




 En sortant, direction les Invalides via le Pont Alexandre III. Je ne résiste pas à son charme et ne peut m'empêcher d'y prendre quelques photos comme beaucoup d'autres touristes du monde entier...









Direction le Jardins des Plantes et le Muséum d'Histoire Naturelle ...
et sa Grande Galerie de l'Évolution .



Nous regardons une dernière fois la tour Eiffel avant de regagner la gare, mais nous reviendrons bientôt.


Décidément, Paris sera toujours Paris...

jeudi 26 janvier 2012

Where's my mojo ?

Blogging and sewing are far from me right now. I don't feel like sewing at all though I joined Shirt A Month SAL on Stitcher's Guild Forum at the beginning of the Year/ month and another one which is more like a competition on Needle and Thread Forum. Not to mention the nice fabrics I bought in Paris.
The fact is I've been a very bad girl during the holydays and my scale does not like it. I'm fed up of this yoyo game and I wish my weight stays stable. What's the point of spending many hours in an advanced sewing project if it can't be worn 6 monthes later ?
Consequently, my goal for the present time is to spend more time moving and less sitting in front of my computer. I am trying hard and the Paris Couture fashion shows don't help....
Wish me good luck.

jeudi 5 janvier 2012

Récap 2011 : l'heure de vérité

Retour rapide sur  ce que j'ai réalisé en 2011 avant d'attaquer les projets de l'année.

Sauf erreur de ma part, j'ai mené à bout 20 projets. Ce n'est peut-être pas le Pérou, mais pour moi c'est la première fois que je peut comptabiliser autant de pièces.

Parmi ces 20 réalisations, 14 étaient pour moi, 3 pour mon fils, 1 pour mon mari et 2 pour offrir (pas de photos pour le premier ensemble).

J'ai donc théoriquement ajouté à ma garde-robe
6 hauts,
6 robes et
2 pantalons.
Je dis bien théoriquement car en fait je suis loin de pouvoir tout porter.

A classer dans les flops :
Le tee-shirt Burda 06-2011-127
J'avais l'intention de le récupérer en le raccourcissant mais il reste lamentablement accroché dans ma penderie.

La robe à carreaux Burda 04-2011-135, le modèle n'est pas en cause.

Ce qui pêche c'est le choix du tissu. C'est un drap trouvé chez Emmaüs. Malheureusement, il était trop usé et le tissu craque de partout. Quelle bêtise de ma part, d'avoir passé tant de temps à assembler les carreaux en biais sur un tissu prêt à rendre l'âme.
Autre mésaventure,

cette fois-ci avec la robe cache-coeur  Burda 05-2009-120 que j'adorais, le panneau en biais s'est complètement distendu au lavage et le reste de la robe a rétrécit. J'en ai encore mal au ventre rien qu'à y penser. Contrairement à ce que je croyais j'ai oublié de faire un test de lavage pour ce tissu qui ne supporte pas la machine.

Comme on dit jamais deux sans trois, la robe Burda 10-2011-116 que je me suis faite pour mon anniv' a elle aussi mal supporté la machine.

Le noir et le blanc font mauvais ménage et le col blanc est tout gris. C'est portable, mais quand même.

Des fois il y a des claques qui se perdent. Dorénavant, je dois faire beaucoup plus attention au choix de mes tissus et à leur entretien.

Autre erreur de tissu, celui que j'ai choisi pour le gilet de mon mari.

Il est mou comme une serpillère et le gilet n'était plus qu'un immonde chiffon au bout de quelques heures.

Autre leçon à retenir les cadeaux fait mains sont rarement estimé à leur juste valeur, je confirme.

Je doute que les deux ensembles que j'ai offerts aient fait la joie de leurs destinataires. Morale, pourquoi perdre son temps pour les autres, en 2012 je coudrai égoïste.

N'allez pourtant pas croire que je voie tout en noir.
Ce qui a marché en 2011 : la première pièce réalisée cette année fut le petit col roulé Burda.

Si vous n'avez pas encore réalisé votre version, n'hésitez pas. Vous en aurez pour votre argent, j'ai réalisé le mien en noir et bien m'en a pris car je le porte sous un tas de vêtements.

A compter parmi les réussite de l'année ma tunique Burda 08/2010/120 en soie noire et blanche,

la encore j'en ai fait grand usage même si c'est un peu la corvée à repasser.

La robe Burda 02-2011-135

a bien failli finir à la poubelle, mais au final et grâce aux conseils avisés trouvés sur le forum de Stitcher's Guild j'ai pu transformer cet échec en quelque chose de très portable.

Je suis aussi très contente de ma chemise à plastron #423 HS Burda Plus PE 2010

D'un point de vue technique, j'ai fait pas mal d'efforts pour améliorer mes compétences.

Le caban Burda 08-2009-142 réalisé pour Victor

a été pour moi l'occasion de me lancer dans la couture tailleur.

Le gilet que j'ai fait pour mon mari

m'a permis de m'entraîner à agrandir un patron.


et le pantalon habillé Burda 12-2011-133

m'a redonné confiance pour l'ajustage des pantalons.

Force est de constater que j'ai exclusivement utilisé les patrons de mes magazines Burda et c'est vrai que j'ai l'impression de bien en maitriser les tailles  maintenant. Aussi j'y regarderai à deux fois dorénavant avant de prendre une autre marque.

Pas de bilan sans projection dans le futur. Le projets qui me tiennent particulièrement à coeur pour cette année sont surtout la réalisation de la robe dans la soie sauvage fuchsia ramenée du Sri Lanka.

Il y a aussi le caban dont je vous ai parlé hier

et enfin la transformation de ce tailleur rescapé des années 80.

Je l'ai acheté chez Emmaüs pour moins de 3 euros il y aura bientôt 1 an. J'adore la couleur émeraude qui est une couleur phare pour cette année mais je n'ai pas encore décidé de ce que j'allais en faire.

Comme d'hab', je vous tiens au courant.

mercredi 4 janvier 2012

Shopping dans la quartier de la Halle Saint-Pierre

Les liens tissés sur la toile ne sont pas que virtuels. Ils se transforment parfois en liens d'amitiés qui débouchent dans le meilleur des cas sur de vrais relations humaines. Ce fut le cas pour moi hier lorsque j'ai eu le plaisir de faire la connaissance de Gail dans la vraie vie.

C'est pour ainsi dire à sa descente d'avion en provenance directe d'Australie que je les ai (ac)cueillies elle et sa charmante fille Maya. Ni une ni deux, direction les abords de la Butte Montmartre (Métro Anvers) pour passer en revue les magasins de tissus histoire d'enrichir nos collections respectives de quelques coupons de soie ou de lin et autres broutilles de mercerie.

Nous n'avons peut-être pas déniché la perle rare mais la pêche fut tout de même fructueuse.

Chez Sacré Coupons, j'ai apprécié l'amabilité des vendeurs et j'ai déniché à un prix plus qu'honnête, un épais drap de laine marine spécial caban parfait pour m'y tailler ... 


C'est un peu plus haut, chez Moline, que j'ai trouvé les boutons pour le dit caban. Cette mercerie établie depuis 1879 est un lieu de perdition pour les petites mains agiles qu'elles soit couturières, patcheuses ou tricoteuses, mais avant tout pour ses boutons et ses galons en tout genre je recommande cette maison.



Nous sommes aussi rentrées chez Les Coupons de Saint-Pierre dont on m'avait fait les éloges, mais nous n'y avons rien trouvé à nous mettre sous la dent.

Après un déjeuner frugal qui fut l'occasion pour nos amies australiennes de se rendre compte que le garçon de café parisien est certes rapide mais pas forcément courtois nous sommes avons franchi le seuil de Tissus Reine.
Je ne me lasse pas du charme désuet de cet endroit. 

Les mannequins miniature me rappellent  ceux des magasins de tissus de mon enfance.

Les rouleaux de Liberty y ont toutes les couleurs de l'arc-en-ciel et j'ai eu bien du mal à faire mon choix.

Ce paisley sera pour une chemise, Shirt A Month SAL oblige.

Au Marché Saint-Pierre, j'ai fait l’acquisition d'une grande quantité de shirting bleu ciel à chevrons au toucher très agréable à un prix tout doux.
Je pourrai y loger au moins trois chemises. De quoi me contenter sans laisser en reste mon cher et tendre et notre petit bout. 
Mon dernier achat fut un écossais pour la doublure de mon caban.
Ce fut donc les bras chargés et le porte-monnaie allégé que Gail et moi nous nous sommes quittées en promettant de nous revoir dès que l'occasion s'en présenterait.

 Quelle belle journée !!!